• DVD; "Les secrets de la mer Rouge"

     

     

    Les Secrets de la Mer Rouge est une série télévisée française en 2 saisons de 13 épisodes de 26 minutes, créée et diffusée à partir du dimanche 5 mai 1968 et en 1975 sur la première chaîne de l'ORTF.

    Cette série télé a été créée en 1968 par Claude Guillemot assisté de Pierre Lary. Elle présente les aventures de Henry de Monfreid, célèbre aventurier français.

    DVD; "Les secrets de la mer Rouge"

    DVD; "Les secrets de la mer Rouge"


      Acteurs :

        Pierre Massimi (Henry de Monfreid)
        Christine Kruger (Armgat)
        Hans Wyprächtiger (Schumacher)
        Alex Lacast (Awad ou Aref)
        Milhoud Ketib (Kassim)
        Baaron (Fauta)
        Alphonse Beni ou Alton Benny (Anko)
        Mostefa Stiti (Djober)
        Mustapha Chadly (Ali)
        Pierre Saitons (Gabre)
        Jean-Claude Balard (Simoni)
        Pierre Lary (Torcill), dans "Trafic d'or"

    Synopsis :

    1915, après quelques mois passés sur le front, Henry de Monfreid, réformé, décide de repartir pour Djibouti où l'attend son bateau, le " Fat-el-Rahman ", et son fidèle second Awad. Son idée est de créer un établissement de culture de perles en Mer Rouge, aux îles Farzan, près de la côte du Yemen. Sans le soutien officiel français, l'aventure est périlleuse. D'autant plus qu'il est dénoncé aux Anglais comme espion allemand par Salim Monti, trafiquant d'armes et d'esclaves...


    Saison 1 (mai/septembre 1968) :

    Les chemins de l’aventure (diffusé le dimanche 5 mai 1968)

    Les perles (diffusé le dimanche 12 mai 1968)

    Les pirates zaranigs (diffusé le dimanche 19 mai 1968)

    Complot autour des perles (date de diffusion incertaine, en raison de la grève à l'ORTF)

    La mort de Said Ali (diffusé le dimanche 7 juillet 1968)

    La vengeance de Cheik Issa (diffusé le dimanche 14 juillet 1968)

    Le cheick sanguinaire (diffusé le dimanche 21 juillet 1968)

    Transporteur d’armes (diffusé le dimanche 28 juillet 1968)

    Aventure en montagne (diffusé le dimanche 4 août 1968)

    Les espions d’Ato Joseph (diffusé le dimanche 11 août 1968)

    Histoire de Célima (diffusé le dimanche 18 août 1968)

    Le piège de Ras-El-Ara (diffusé le dimanche 25 août 1968)

    Le dernier voyage (diffusé le dimanche 1er septembre 1968)


    Saison 2 (septembre/novembre 1975) :

    La route des perles (diffusé le dimanche 7 septembre 1975)

    L'embuscade (diffusé le dimanche 14 septembre 1975)

    Le piège (diffusé le dimanche 21 septembre 1975)

    Hodeidah (diffusé le dimanche 28 septembre 1975)

    Le chemin de l'esclavage (diffusé le dimanche 5 octobre 1975)

    La revanche (diffusé le dimanche 12 octobre 1975)

    Les hommes de la soif (diffusé le dimanche 19 octobre 1975)

    Le défi de Kassim (diffusé le dimanche 26 octobre 1975)

    La disparition de Kassim (diffusé le dimanche 2 novembre 1975)

    L'enquête (diffusé le dimanche 9 novembre 1975)

    Course contre la mort (diffusé le dimanche 16 novembre 1975)

    Trafic d'or (diffusé le dimanche 23 novembre 1975)

    L'équipier (diffusé le dimanche 30 novembre 1975)

    DVD

    Cette série existe en DVD (saison 2)

        Éditeur : Koba Films Video
        Distributeur Warner Home Vidéo France
        Collection « Mémoire de la télévision »
        Sortie le 13 septembre 2006
        D'après l'oeuvre d'Henry de Monfreid
        Un feuilleton d'aventure retraçant la vie du célèbre écrivain Henry de Monfreid de 1915 à
        1918

        Une formidable interprétation de Pierre Massimi (La Dame de Monsoreau)
        Un tournage en Iran et sur la mer Rouge
        Des bonus exceptionnels : biographie, films et photos d'archive personnelles d'Henry de
        Monfreid, carte animée de la Mer Rouge et bandes annonces

     

     

    Image-6-copie-2.png

     

    Image-8.png

     

     

    Notre avis:

     

    cette série se laisse regarder agréablement. Les acteurs principaux jouent honnêtement, et certains personnages ont des "trognes" magnifiquement patibulaires !

    La qualité d'image n'est pas formidable, le rythme du film est typique des séries télévisées françaises de l'époque, et les moyens mis à la disposition de l'équipe de tournage semblent avoir été quelque peu limités...

    Les paysages sont exotiques à souhait, les lieux de tournages, palais ou cafés sont terriblement patinés par le temps et ne sont pas des décors de cinéma, de l'authentique ! 

     L'aventure au bout du monde dans des paysages absolument désertiques, des ports typiques de l'époque et de la région, ces films nous montrent une époque disparue ou les voiliers "de travail" étaient encore très courants !

     L'ambiance des romans de Henry de Monfreid est bien présente dans cette série ...
     

    Les vraies stars de cette série sont bien entendu pour nous les boutres !

    (dhow en anglais) 

     

    Les boutres :

    D’après les historiens, ces magnifiques embarcations remonteraient à plus de mille ans, et le royaume de ces bateaux sortis de la nuit des temps, s’étendrait du sud de l’Inde jusqu’au Nord Ouest de Madagascar, en passant par le Yémen, Djibouti, Le Kenya, La Tanzanie, et enfin, Les Comores.

     

     Voilier traditionnel et culturel, il a été diffusé par les navigateurs arabes dans le nord et l’est de l’Océan Indien. Construits en bois, ce sont des bateaux solides destinés au transport, et leur faible tirant d’eau leur permet, comme les pirogues, de se faufiler et d’accoster un peu prés partout. Ils sont larges (environ 1/3 de leur longueur), bien défendus sur l’arrière, leur étrave est pointue, et ils portent une (ou deux) voile(s) triangulaire(s) (un peu comme les voiles latines) appuyée sur un (ou deux) mât(s) considérablement incliné(s) vers l’avant. C’est d’ailleurs la forme de cette voile qui conditionne l’appellation boutre.

     

    Encore très présents sur les mers du Golf d'Aden et d e la "Corne d'Afrique" jusqu’en 1970, les différentes variantes de boutres n’ont pu résister à la course au progrès, et ils ont aujourd’hui, quasiment disparu au profit de coques en bois motorisées.

     

     

    Image-9-copie-2.png

     

    Image-10-copie-1.png

     

     

    Image-12.png

     

     


     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mercredi 15 Février à 00:26

    Bonsoir , Je vous remercie pour votre réponse chaleureuse .

    Je suis avec attention les pérégrinations de mon cousin Nizwa et je lui souhaite encore beaucoup de bonheur . Je suis tout petit à coté de ses 24 mètres.  Mes mesures sont déposées au BIP http://patrimoine-maritime-fluvial.org/spip.php?page=article-labels-detail&id_donnee=161

    Je suis en ce moment en cours de rénovation chez Maitre Borg , charpentier de marine au Pharo  et mon histoire a été bellement contée sur FR3 , mon Dieu , voila déja quinze ans ...

    https://www.youtube.com/watch?v=7zKAr8Iqe0I

     

    Bien à Vous.

     

     

     

                       

     

    2
    Mardi 14 Février à 12:02

    "ils ont aujourd’hui, quasiment disparu ..."

    Mon père avait réalisé pas mal de photos de boutres à voile autour de Djibouti dans les années 60,
    mais y étant allé il y a deux ans, n'en a plus vu un seul, seuls restaient des boutres motorisés.Idem pour Zanzibar où j'en avait encore vu quelques uns dans les années 90.
    Par contre ils font nettement de la résistance dans le NO de Madagascar, pour des raisons économiques.

    J'imagine que vous connaissez le beau boutre "Nizwa" ?
    http://www.nizwa.fr/
    Il est exposé (et nuitamment bien éclairé) en ce moment devant "l'institut du monde arabe" à l'occasion d'une exposition
    « Aventuriers des mers, de Sindbad à Marco Polo »...

    Nous serions ravis que vous nous parliez un peu plus de votre boutre, taille, surface de voile, poids etc...
    Avez vous un site qui lui est dédié ?

    Amicalement

    1
    Mardi 14 Février à 02:09

    ils ont aujourd’hui, quasiment disparu ...!

    Pas tout à fait . Je m'appelle Lulouath, je suis un Boutre en bois d’acajou  , né je ne sais quand , sur une plage de Bahreïn . J'ai longtemps servi sur les rives du Golfe Persique comme pécheur de perles et aujourd'hui , je suis à la retraite et passe mon temps en vacances dans une crique de la Presqu’ile de Giens . 

    https://www.youtube.com/watch?v=7zKAr8Iqe0I

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :