• Etienne nous révèle comment il a solutionné le serrage des contre-plaqués pour le collage de l'étrave;

    "Parce que je n'y arrive pas avec des serres-joints" pour assurer le serrage au collage de l'étrave, des cloisons, j'ai utilisé des vis et rondelles avec une visseuse électrique, c'est redoutable d'efficacité !

    Sur les serres du bouchain, vissage avec pré-perçage du CP, c'est très efficace aussi.


    Trucs et astuces; remplacer les serres-joints ?!


    votre commentaire
  • Etienne nous dispense un nouveau didacticiel concernant la construction bois.

    Merci pour ce "cours en image" bien intéressant !



    1/ marquage de la demie serre:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    2/ traçage à la latte souple:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    3/ le tracé:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    4/ découpe à la scie circulaire:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    5/ le bord franc:
     

    Trucs et astuces; Demi-serres



    6/ pose du bordé suivant et prise de côtes:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    7/ l'outil magique pour crocher le bord du panneau caché:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    8/ report des côtes:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    9/ tracé à la latte:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    10/ sciage:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    11/ avant ajustage:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    12/ ajustage au rabot:

    Trucs et astuces; Demi-serres



    13/ ajusté (aurait mérité un peu plus de soin):

    Trucs et astuces; Demi-serres




    1 commentaire

  • Etienne nous livre là un petit didacticiel en images "Jusqu'ou ne pas enlever trop de bois";
    Merci à lui !

    Trucs & astuces; jusqu'où ne pas enlever trop de bois !

    Trucs & astuces; jusqu'où ne pas enlever trop de bois !

    Trucs & astuces; jusqu'où ne pas enlever trop de bois !

    Trucs & astuces; jusqu'où ne pas enlever trop de bois !

    Trucs & astuces; jusqu'où ne pas enlever trop de bois !


    1 commentaire

  • "La Route du Sable" remontée de l'Aulne les 23 & 24 Juin 2018


    Les 23 et 24 juin 2018, pour la 14ème édition de la Route du Sable, nous allons à nouveau remonter l'Aulne, à la voile et à l'aviron, au départ des cales de
    ROSNOEN, DINEAULT, TREGARVAN, jusqu'à  PORT-LAUNAY puis CHATEAULIN.

        Bienvenue à toutes les embarcations voiles-avirons ou traditionnelles : aux yoles de l'Odet, Bantry, Morbihan, Chester, Seils, Abers, Skerry, Silmaril, Doris, Ilurs, Minahouet, Skiffs, Aulne, Gazelle des sables, etc ... bref, aux embarcations qui utilisent le vent ou l'huile de coude pour naviguer. 

    Cette navigation s'inscrit dans la convivialité. C'est un moment d'échanges et d'animation de la magnifique vallée de l'Aulne !  Venez naviguer avec nous ou embarquez à bord de bateaux du patrimoine !

    "La Route du Sable" remontée de l'Aulne les 23 & 24 Juin 2018

    "La Route du Sable" remontée de l'Aulne les 23 & 24 Juin 2018

    "La Route du Sable" remontée de l'Aulne les 23 & 24 Juin 2018

    "La Route du Sable" remontée de l'Aulne les 23 & 24 Juin 2018

    "La Route du Sable" remontée de l'Aulne les 23 & 24 Juin 2018



    Claude QUEVARREC

    Président de l'associationTél. 02 98 81 02 99

     

    Meil Ar C’Haro - 29590 Rosnoën
    contact@routedusable.fr

     


    votre commentaire

  • Voici la présentation d'un couteau d'une marque réputée et reconnue pour sa qualité de fabrication et une garantie très sérieuse (à vie).


    Le Victorinox  Ranger grip  Boatsman

    Le roi des couteaux marins ?
    Sous des allures un peu criardes jaune et noir, le couteau-outil Victorinox a des fonctions séduisante pour les plaisanciers tels que nous.

    Le roi des couteaux marins ?

    La lame principale s'ouvre d'une main ("une main pour le bateau, une main pour...") et a un tranchant denté sur les 2/3, pratique pour sectionner un cordage.

    Le déblocage de la lame se fait par pression sur le drapeau Suisse, c'est un clin d'oeil amusant.

    Ce couteau possède une pince plutôt fine qui se replie dans le manche et équipée d'un ressort pour pouvoir l'utiliser là aussi d'une seule main

    Parmi les outils spécifiques pour le bateau on déplie un épissoir intégrant un démanilleur et un décimètre décliné en cm et pouces.

    Le porte outil intégré dans le manche peut recevoir l'embout cruciforme ou l'embout plat.

    Le roi des couteaux marins ?

    Ce couteau  Victorinox diffère de ses principaux concurrents (Letherman / Swisstool par exemple) car il intègre un outil absolument indispensable à bord, le tire-bouchon !

    Ce couteau en inox et matières plastiques offre une bonne prise en main.

    Les différentes fonctions de ce couteau 23 fonctions / 11 pièces

    -Grande lame blocable à ouverture d'une main tranchant 2/3 ondulé
    -ouvre boites
    -tournevis 3mm
    -tournevis blocable 6mm
    -décapsuleur
    -dénude fil électrique
    -poinçon alésoir
    -chas d'aiguille
    -tire bouchon
    -épissoir
    -démanilleur avec mesure en cm et en pouces
    -pince bec fin
    -coupe fil metallique
    -serre écrous
    -porte embouts pour embout phillips 3 et embout plat 0,6x4,5cm
    -pincettes
    -cure dents
    -anneau + étui nylon se fixant à la cinture et intégrant des inserts textiles pour les deux embouts

    Dimensions:

    • Longueur : 130 mm
    • Largeur : 31 mm
    • Epaisseur : 33 mm
    • Poids : 268

      Le roi des couteaux marins ?


      Notre avis après deux ans d'utilisation, à terre comme en mer;


      C'est un excellent couteau utilitaire, vite devenu indispensable !

      Une très bonne tenue en main, un excellent antidérapant sur le manche aide à ne pas glisser.

      La pince est réellement fonctionnelle, comme à peu près tous les outils.

      La "pincette" plastique est un peu gadget, ce n'est pas une vraie bonne pince à épilée, mais elle est capable d'enlever une écharde (testé) et sur des bateaux en bois, c'est utile !

      Le tire bouchon est présent et fait son office, il est juste un peu petit.

      Le système de blocage-débocage de la lame est vraiment très pratique et efficace !

      La taille et le poids de ce couteau font que l'on ne peut le garder dans la poche, c'est un peu encombrant.
      Il se laisse oublier si on le garde dans son étui à la ceinture, si on ne fait pas trop de gymnastique à bord  ;-)

      La taille de ce couteau, dans l'ambiance paranoïaque (compréhensible dans certains lieux) de l'époque, doit toujours faire penser à bien le cacher sous d'autres effets personnels lorsque l'on se ballade en ville, au sortir du port, et qu'il vaut mieux ne pas tenter de rentrer avec dans certains édifices (musées nationaux ou grandes médiathèques par exemple) ou aux grandes fêtes maritimes en tant que piéton...

      Personnellement j'ai rajouté un cordon solide à l'anneau, afin de sécuriser le tenue du couteau, cordon resserré sur le poignet dès que le couteau sort de son étui, et lorsque ça bouge (ou pas, on peut être maladroit) il ne peut tomber plus loin que la longueur du bout'   ;-)

      J'ai aussi enfilé sur ce cordon une petite pièce percée (5 centimes je crois) bien utile pour sortir les petites lames, afin de ne pas se casser d'ongles à la manoeuvre !
      ;-)


      Les moins:

      -Le tire bouchon s'est un peu déformé, il ira donc en garantie, ce qui me permettra d'avoir un avis personnel sur ce point là !

      -Le prix !!!  Il est affiché au "prix public" d'environ 170 euros, prix bien "verrouillé" par Victorinox.
      Si vous voulez le trouver moins cher, je vous conseille d'aller faire un tour sur une grande avenue Brestoise, en allant vers le chateau et le musée de la Marine, par exemple...
      Vous y verrez un coutelier aux vitrines et rayons très bien achalandé,
      ... et aux tarifs très concurrentiels !
    • Là, j'ai été vert !

      "Le prix s'oublie, la qualité reste ! "
      ("Les tontons flingueurs")

      Il existe heureusement des alternatives Victorinox moins onéreuses à ce couteau, dans la série des "Ranger grip" n°68 ou n°178 par exemple, toujours à lame à ouverture d'une main toujours avec blocage et le manche bi-matières pour une bonne tenue en main, mais vous perdrez les options "marines" de ce couteau.
      La gamme est assez étendue, il faut vraiment faire des recherches pour comparer les fonctions de ces différents couteaux.


      GARANTIE:
      Voici mon retour concernant la garantie Victorinox;
    • J'ai retourné le couteau chez l'aimable vendeur de la coutellerie où je l'avais commandé
      (Coutellerie Kaps  43 Rue du Fossé-des-Tanneurs à Strasbourg)
      ...
      Puis j'ai attendu...
      J'ai appelé mon aimable coutelier au bout de deux mois, il était un peu gêné.
      Il a lui même rappelé Victorinox qui répondait que cela suivait son cours...

      Comme c'est un couteau qui m'est TRES utile à bord, car pour un petit bricolage cela m'évite
      d'enlever les sacs sur une couchette, d'enlever coussins et panneau pour fouiller et trouver la trousse à outils bien cachée  ;-)  j'aurais bien voulu l'avoir pour notre navigation d'été !

      Las, rien à faire, j'ai eu beau répéter mes appels à mon aimable vendeur qui re-questionnait Victorinox...

      Mais un beau jour mon aimable vendeur m'a appelé pour me dire que le couteau était de retour !
      Il était accompagné d'un petit mot disant que le couteau était fonctionnel.
      Un peu plus de 5 mois de délai !!!

      La "garantie à vie" Victorinox n'est donc pas une chimère et est effective, mais au rythme "Suisse"...
      Il vaut mieux envoyer son couteau Victorinox en garantie en automne, pour pouvoir le récupérer pour le printemps suivant !

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique