• Un nouveau Figaro 6 / épisode 31

  • Commentaires

    8
    étienne
    Mardi 31 Mai 2016 à 23:07

    le terme "s'embourgeoiser" à été utilisé,à l'origine,pour désigner l'intérieur du f6 en construction...et pas pour l'implantation d'un éventuel enrouleur de génois....qui ne sera pas!!!

     puisque j'ai choisi l'option gréement libre.

    dans la gorge du le mâtereau, je pourrais envoyer soit un génois léger,soit un foc à ris,soit un tourmentin sur ralingues ....donc exit la fonction enrouleur-dérouleur....

    mais les deux mâts seront pivotants,pour une meilleure efficacité théorique de l'ensemble voile-mât.

    j'espère que l'on sera quelques uns,évidemment pas bourgeois,à le tester pour savoir si mes choix étaient les bons....

    quant aux enrouleurs,j'avoue ne pas être fan....

    comme dit Maurice,le sur-poids dans les hauts est important,occasionnant tangage et roulis....

    et quelques images de génois déchiquetés battant dans la tempête,même au port,m'ont fait froid dans le dos.

    7
    Maurice
    Mardi 31 Mai 2016 à 18:12

    Ce gréement existe réellement?

    Pardon, je pensais que ce n'était qu'une de ces inventions de Géo Trouvetou qui  semblent tentant mais se révèlent finalement comme des usines à gaz...

    Par contre, pour l'avoir pratiqué sur Baco Harlé, le foc à ris est génial... Un foc avec 2 bandes de ris et on obtient 3 voiles faciles à moduler.

    Thierry

    6
    Maurice
    Mardi 31 Mai 2016 à 16:35

    Si je peux me permettre, un génois sur enrouleur sur un bateau d'une dizaine de mètres, ce n'est pas "bourgeois", pour moi, mais moderne...

    Sur un petit croiseur genre figaro, ce ne sera pas dans mes priorités financières lorsque j'en serai au choix des voiles...

    Moins cher, autant facile d'emploi, le foc à ris cher au disciple de JJ.Herbulot que fut P. Harlé permet de pouvoir moduler la surface de voile d'avant sans multiplier le nombre de voiles...

    J'ai lu je ne sais plus où une étude sur le tangage occasionné par le surpoids sur la pointe avant extréme d'une bateau léger comme ces petits croiseurs...

    Dans mon cas, le choix est déjà fait...

    Thierry

     

     

     

      • yargla
        Mercredi 1er Juin 2016 à 10:46

        quand j'ai acheté mon f6 j'ai constaté la présence des restes du système, plutot bien foutu faut il l'avouer. L'enrouleur reste bien pratique malgré tout même si les voiles sont soit disant moins performante. Vu le programme d'utilistaion du F6 c'est bien pratique surtout en solo. Depuis que j'y ai gouté je ne pourrais plus m'en passer d'un point de vue pratique et sécurité.

      • Mardi 31 Mai 2016 à 18:02

        @Maurice;

        Nous charrions Etienne avec son si bourgeois enrouleur de génois, mais en fait c'est un matereau rotatif, qui fait donc office de dérouleur.

        Le premier plan du Figaro 6 dessiné par J.J. Herbulot, ainsi que les tout premiers exemplaires ont étés construits avec ce système de matereau rotatif.

    5
    Mardi 31 Mai 2016 à 12:30

    Les enrouleurs c'est fait pour les bourgeois et paresseux qui plus est !

    intello

    4
    yargla
    Mardi 31 Mai 2016 à 12:25

    tu crois ça Etienne? Il me semble que tu vas avoir un bel enrouleur à l'avant, non?

    Christophe

     

    3
    étienne
    Lundi 16 Mai 2016 à 12:59

    pas de place pour les bourgeois à bord!!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :