• Une protection de carte économique


    Qui n'a jamais vu sa carte passer à la mer avec une gentille rafale prédatrice ?

    Ayant déja été témoin de la scène ;-) et vu chez certains revendeurs des étuis à cartes marine vendus hors de prix pour ce que c'est, j'ai choisi de la réaliser moi-même, en privilégiant le prix et la facilité de fabrication.
    Matériaux; film épais pvc semi-rigide trouvé en papeterie, scotch toilé, élastique de couturière, un oeillet métallique, un petit bout, un mousqueton.

    Outils: cutter, règle, marteau pour fermer l'oeillet

    Sinon, à l'usage cette protection de carte a fait son office, que ce soit dans les embruns ou sous la pluie.
    On arrive toujours à accrocher le mousqueton quelque part pour assurer la protection de carte, et c'est bien pratique.
    Je note deux erreurs de conception de ma part; J'aurais du faire un rabat nettement plus grand et mettre au moins deux élastiques parallèles et bien séparés pour que le rabat soit mieux maintenu.

    Place aux images:
    (Vous observerez que ce test d'une semaine a été fait sur un autre voilier qu'un Figaro Herbulot, mais cela n'invalide pas le test de la protection de carte marine ;-)

    Une protection de carte économique

    Une protection de carte économique

    Une protection de carte économique

    Une protection de carte économique

    Une protection de carte économique

    Une protection de carte économique

    Une protection de carte économique


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mardi 19 Septembre à 11:37

    Ce "protège carte artisanal" s'est très bien comporté lors de navigations tranquilles...

    Mais notre dernière navigation, venteuse, mouvementée (mer forte) et pluvieuse a eu raison des limites de l'objet.

    Je suggère (ce sera fait cet hiver) de rallonger généreusement le rabat, d'y apposer des "joints" (soit de vrais joints collés, soit des "boudins" de mastic-colle ou autre silicone afin de limiter les coulures qui pourraient être tentées de rentrer dans l'étui.

    Autre limite, la fermeture. l'élastique ne "serre" pas assez le rabat sur la pochette, et lorsque des embruns puissants s'invitent dans le cockpit...
    Des bandes velcro faisant le tour du rabat, plus les joints cités ci-dessus, devraient rendre ce porte carte plus protecteur sous la pluie et les vagues.

    1
    Maurice
    Mercredi 7 Septembre 2016 à 19:33

    Il se pourrait bien que je me fabrique une telle pochette lorsque le besoin s'en fera sentir...

    Petite "amélioration" possible du système... Un capot en matière plastique permettant de coincer la dite carte papier devrait être jouable genre plexi épais... Une règle Cras en plastique plastimo est souple et devrait permettre de tracer route et relèvement...

    Ou autre solution adoptée en stage de croisière côtière à Rosbras Brigneau, la carte est plastifiée sur une planche en contreplaqué qui sert ensuite de table...

    Thierry

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :